Résumé et analyse de Maître Zacharius

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinyoutubetumblr

Résumé et analyse de Maître Zacharius

Résumé et analyse de Maître Zacharius

Ici vous pouvez trouver résumé et analyse de Maître Zacharius, ou l’horloger qui avait perdu son âme.
Maître Zacharius a été écrit par Jules Verne et publié en 1854 chez l’éditeur Hetzel.
Cette nouvelle fait part du genre fantastique et est paru dans la revue “Musée des familles”, en général peut être considéré une nouvelle moraliste.
La nouvelle est construit sur un climax, donc la tension du lecteur grandisse dans cinq chapitre: “une nuit d’hiver”, “l’orgueil et la science”, “une visite étrange”, “l’église de Saint-Pierre” et “l’heure de la mort”.
Cette tension est exprimé à travers l’utilisation d’un langage emotif et la répétition de certain mot, qui exposent les émotions des personnages de manière directe et passioné.
pour ce qui concerne cette exaltation des sentiments des personnages est necessaire montrer que la ponctuation joue un rôle fondamental (Jules Verne utilise souvent le point d’interrogation ou d’exclamation), il y a donc une recherche precise pour le langage.
Il y a aussi des descriptions de la nature rapporté aux hommes, mais cette nature se montre méchante, fait peur aux hommes (on peut le comparer avec le pessimisme cosmique de Giacomo Leopardi), “Cependant, l’horreur de cette nuit d’hiver avait augmenté. Parfois avec les tourbillons du fleuve, le vente s’engouffrait sous les pilotis, et la maison frissonnait tout entière“.
La temps de l’histoire de cette nouvelle se situe avant le Calvinisme (1500) et il y a un focalisation externe.
Une bonne partie des traites renvoient au mouvement littéraire du romantisme (en particulier Allemande) avec le sehensucht, donc quelque chose qui est impossible d’avoir et pour Zacharius est le contrôle du temps.
Pour conclure cette résumé et analyse de Maître Zacharius on doit dire que à la base de la nouvelle il y a un pessimisme qui se traduit dans la folie de Zacharius, l’homme comme être fragile devant la réalité.
Les thèmes de la nouvelle sont donc l’énigme de l’existence et les limites de la raison humaine. La nouvelle peut aussi être actualisé parce que de plus en plus l’homme se retrouve esclave de la science, pour le travail sacrifie la famille.

Home

Contatti

Potrebbe anche interessarti:

Lascia un commento

*